EN

Qu’est-ce que la cocaïne?

La cocaïne est une drogue d’origine naturelle. Elle est produite à partir des feuilles de coca, un arbuste que l’on trouve principalement en Amérique du Sud. La cocaïne est obtenue en transformant les feuilles en une fine poudre blanche.

La cocaïne est connue sous différents noms tels que coke, C, poudre, neige, blanche… Sous forme de poudre, elle peut être aspirée par le nez (sniffée) ou dissoute dans de l’eau et injectée dans les veines.

La cocaïne peut aussi être mélangée à du bicarbonate de soude et transformée en cailloux afin d’être fumée. On parle alors de crack.

Les effets de la cocaïne

Les effets de la cocaïne dépendent de plusieurs facteurs tels que :

  • la méthode d’absorption (reniflée, injectée, fumée),
  • la fréquence de consommation,
  • la quantité absorbée,
  • la qualité du produit,

La cocaïne est consommée pour ses effets stimulants. Elle crée notamment :

  • un état d’euphorie,
  • une augmentation de l’énergie,
  • une impression de confiance en soi.

Selon le mode de consommation, les effets de la cocaïne se font sentir en quelques secondes à quelques minutes et durent de 10 à 30 minutes. L’effet d’euphorie est suivi d’une période d’anxiété qui peut pousser la personne à reconsommer afin de retrouver l’état euphorique.

Comme pour d’autres drogues, la consommation de cocaïne peut aussi provoquer des effets non désirés tels que :

  • Nausées
  • Augmentation de la température corporelle
  • Transpiration
  • Tachycardie (accélération du rythme cardiaque)
  • Hypertension
  • Anxiété
  • Altération du jugement et du fonctionnement
  • Idées de grandeur
  • Hypervigilance
  • Méfiance et paranoïa
  • Agitation psychomotrice
  • Irritabilité
  • Agressivité
  • Hallucinations visuelles, auditives et sensorielles
  • Délire

Sur le long terme, la consommation régulière de cocaïne peut aussi avoir des conséquences négatives sur la santé physique, telles que :

  • des problèmes nasaux lorsque la substance est reniflée (saignements, perte d’odorat, perforation des parois, infections, etc.);
  • des problèmes respiratoires et pulmonaires lorsque la cocaïne est fumée (insuffisance respiratoire, inflammation des poumons, douleurs, toux, crachats de sang…);
  • des problèmes cardiaques (hypertension, troubles du rythme cardiaque, risques d’accident vasculaire cérébrale et de crise cardiaque);
  • d’autres troubles (baisses de libido, troubles de l’érection, hémorragie cérébrale…)

Attention : les dangers liés à la consommation de cocaïne sont aussi dus au fait que cette substance est généralement « coupée », c’est-à-dire qu’elle est mélangée à d’autres substances souvent inconnues de la personne qui consomme. Il peut s’agir par exemple de bicarbonate de soude, de sucre, mais aussi d’autres drogues comme des anesthésiques ou des amphétamines. Les autorités de santé du Canada ont aussi déjà détecté la présence de pesticides. La cocaïne peut aussi être coupée avec du fentanyl, un opioïde hautement toxique pouvant provoquer des surdoses à de faibles quantités.

Dépendance et sevrage

La cocaïne peut provoquer une forte dépendance psychologique chez la personne qui en consomme régulièrement. Cette dépendance est liée au souvenir du sentiment d’euphorie provoqué par la prise de cocaïne. De plus, les personnes qui consomment régulièrement de la cocaïne peuvent développer une tolérance à ses effets : pour atteindre un même niveau d’euphorie, elles doivent alors consommer plus et plus souvent, ce qui contribue au développement d’une dépendance.

La personne dépendante qui cesse de consommer peut alors ressentir différents symptômes de sevrages tels que :

  • la dépression,
  • l’insomnie,
  • de l’irritabilité,
  • des pensées suicidaires,
  • un état d’épuisement,
  • un besoin intense de consommer.

Nous pouvons vous aider

Si votre consommation de cocaïne ou celle d’un proche vous inquiète, ne restez pas seul avec vos préoccupations : appelez-nous au 1-800-265-2626 ou utilisez le clavardage en bas à droite de notre site. Nous pourrons vous offrir du soutien et de l’information personnalisés et vous référer vers des ressources adaptées à votre situation. Nos services sont accessibles 24h/24, 7 jours sur 7.


Sources : Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders (DSM-5) / Les psychotropes : pharmacologie et toxicomanie, Louis Léonard et Mohamed Ben Amar (2002) / Gouvernement du Canada / Gouvernement du Québec / Centre de toxicomanie et de santé mentale (CAMH) / Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) / Centre canadien sur les dépendances et l’usage de substances (CCDUS) / Association canadienne de santé publique (ACSP)