Qu’est-ce que le GHB?

Le GHB (gamma-hydroxybutyrate) est un dépresseur du système nerveux central. Cela signifie qu’il ralentit certaines fonctions cérébrales mais aussi corporelles, comme la respiration et le rythme cardiaque. Le GHB se présente généralement sous forme de liquide incolore et inodore, de poudre blanche, de capsules ou de granulés solubles dans l’eau.

Illégal au Canada, le GHB circule largement sur le marché noir, notamment parce qu’il est facile à fabriquer. Il est principalement associé aux milieux festifs nocturnes et est aussi utilisé en contexte de consommation sexualisée (de chemsex notamment).

 

Les effets du GHB

Les effets provoqués par le GHB sont similaires à ceux de l’alcool. À faible dose, on peut ressentir les effets suivants :

  • sensation de détente et de calme,
  • diminution de l’anxiété,
  • relaxation musculaire,
  • euphorie,
  • désinhibition sexuelle,
  • ralentissement des gestes,
  • etc.

En augmentant les doses, d’autres effets peuvent apparaitre :

  • somnolence,
  • perte de mémoire,
  • nausées et vomissements,
  • problèmes de coordination,
  • perte de conscience,
  • etc.

Les différents effets et leur intensité dépendent de différents facteurs tels que la personne elle-même, la quantité consommée ou encore l’environnement. Les effets du GHB se manifestent en général de 5 à 30 minutes après la consommation et peuvent durer d’une à six heures.

En cas de surdose, le GHB peut provoquer des crises d’épilepsie, des difficultés respiratoires, conduire au coma, puis à la mort. Il est d’ailleurs important de savoir qu’une surdose de GHB peut très facilement arriver, notamment lorsqu’il est mélangé à d’autres dépresseurs tels que l’alcool. En effet, le mélange d’alcool et de GHB en décuple les effets au point de le rendre hautement toxique et dangereux, même à de faibles quantités.

La « drogue du viol »

Le GHB est souvent appelé « drogue du viol ». En effet, le mélange d’alcool et de GHB peut être utilisé à des fins criminelles dans le but d’abuser sexuellement d’une personne. Cet usage est lié à certaines propriétés du GHB :

  • Il est incolore et inodore, ce qui le rend indétectable par la victime lorsqu’il est versé dans son verre d’alcool;
  • Il provoque à la fois un sentiment de désinhibition sexuelle et de relaxation, mais aussi de la somnolence, voire un état d’inconscience;
  • Il provoque des pertes de mémoire, voire des « blackout », c’est-à-dire une absence totale de souvenirs durant plusieurs minutes, voire plusieurs heures.

Le cocktail d’alcool et de GHB peut ainsi mettre la personne dans une situation de grande vulnérabilité. De nombreux cas d’intoxication au GHB à l’insu de la personne ont été rapportés depuis le milieu des années 90. C’est pourquoi il est recommandé, dans les lieux festifs nocturnes, de garder son verre sous surveillance.

À savoir : le GHB est rapidement éliminé par le corps. Il n’est plus détectable dans le sang après 8h, ni dans l’urine après 12h. En cas de soupçon d’intoxication involontaire, il est donc recommandé de porter plainte rapidement pour que des tests de dépistage soient effectués à temps.

Dépendance et sevrage

Le GHB peut causer une dépendance psychologique liée à la sensation de plaisir ou d’euphorie qu’il procure. Il peut aussi causer une dépendance physique et de la tolérance. La personne doit alors augmenter les doses afin de ressentir les mêmes effets, et l’arrêt brutal de la consommation peut causer des symptômes de sevrage tels que :

  • de l’anxiété,
  • de l’irritabilité,
  • de l’insomnie,
  • de la fièvre,
  • des nausées et vomissements,
  • des tremblements,
  • des convulsions,
  • etc.

La durée du sevrage varie de 5 à 15 jours et celui-ci peut parfois être dangereux. Un accompagnement médical peut être nécessaire lorsque les symptômes de sevrage sont importants. Ils peuvent alors être soulagés grâce à certains médicaments tels que les benzodiazépines, qui ont un effet tranquillisant, ou encore grâce à des sédatifs.

 

Nous pouvons vous aider

Si votre consommation de GHB ou celle d’un proche vous inquiète, ne restez pas seul avec vos préoccupations : appelez-nous au 1-800-265-2626 ou utilisez le clavardage en bas à droite sur notre site. Nous pourrons vous offrir du soutien et de l’information personnalisés et vous référer vers des ressources adaptées à votre situation. Nos services sont accessibles 24h/24, 7 jours sur 7, anonymes et gratuits.

Pour trouver un centre d’intervention en dépendance et usage de substance, rendez-vous sur trouvetoncentre.com.